lundi 25 juin 2018

Messes juillet 2018



Juillet
Dates
Ste Ménehould
Saint Louis
Argonne Nord
Saint Rouin
Argonne Sud
Samedi
30/06
18h30 Courtémont
Fête

18 h 30
Vieil Dampierre
Dimanche
01/07
10h30
Égl. Château
10 h 30
La Gruerie

Samedi
07/07



Dimanche
08/07
10 h 30
Égl. Château


Samedi
14/07


18h30 Le Chemin
Fête
Dimanche
15/07
10 h 30
Égl. Château


Samedi
21/07

18h30 Moiremont
Fête

Dimanche
22/07
10 h 30
Égl. Château



Samedi
28/07


18h30 Charmontois
Fête
Dimanche
29/07
10 h 30
Égl. Château




dimanche 10 juin 2018

Suite au mot d'accueil de ce dimanche

Comme annoncé lors de l'office, nous vous proposons le texte de la chanson de Francis Cabrel "Le chêne liège". Après lecture, vous pouvez consigner vos remarques dans un commentaire en bas de page.


Adossé à un chêne liège
Je descendais quelques arpèges
En priant Dieu, Boudha que sais-je
Est-ce que tu penses à nous un peu?

Le monde est aux mains de stratèges
Costumes noirs, cravates beiges
Et turbans blancs comme la neige
Qui jouent de bien drôles de jeux.

Il y a dans nos attelages
Des gens de raison, de courage,
Dans tous les camps, de tous les âges
Dont le seul rêve est d'être heureux.

On a dressé des cathédrales
Des flèches à toucher les étoiles
Dit des prières monumentales
Qu'est-ce qu'on pouvait faire de mieux?

Êtes-vous là, êtes-vous proches
Ou trop loin pour entendre nos cloches?
Gardez vous les mains dans les poches
Ou est-ce vos larmes quand il pleut ?

D'en haut de vos très blanches loges
Les voyez vous qui s'interrogent
Millions de fourmis qui pataugent
La tête tournée vers les cieux ?

Sommes-nous seuls dans cette histoire
Les seuls à continuer à croire
Regardons-nous vers le bon phare
Où le ciel est t-il vide et creux ?

Adossé à un chêne liège
Pris comme dans les fils d'un piège
Je descendais quelques arpèges
Je n'avais rien trouvé de mieux.

Où êtes-vous dans l'atmosphère ?
On vous attend on vous espère
Mais c'est le doute et le mystère
Que vous m'aurez appris le mieux.

Adossé à un chêne liège
Je descendais quelques arpèges
Par un après-midi pluvieux.

Je descendais quelques arpèges
Par un après-midi pluvieux.

mardi 29 mai 2018

Messes juin 2018




Juin

Dates
Ste Ménehould
Saint Louis
Argonne Nord
Saint Rouin
Argonne Sud
Samedi
02/06


18 h 30
Givry en Arg.
Dimanche
03/06
10h30 St Charles
1° communion
10 h 30
Saint Thomas

Samedi
09/06

18 h 30
Vienne le Ch

Dimanche
10/06
10 h 30
St Charles

10h30 Givry
Profession foi
Samedi
16/06

18h30 Virginy
Fête

Dimanche
17/06
10h30 St Charles
Profession foi

10 h 30
St Mard sur le Mt
Samedi
23/06


18h30 Givry
Messe expliquée
Dimanche
24/06
10 h 30
St Charles
 10h30 Ville/T.
Profession foi





lundi 28 mai 2018

Ouverture de la saison d'orgue

Eglise Notre Dame du Château


Les Amis de l'orgue proposent

une nouvelle saison d'orgue avec 6 concerts

du 27 mai au 30 septembre 2018




Les professeurs
 de l'école de musique Argon'Notes
 ont ouvert cette série

samedi 19 mai 2018

Echo de la soirée bioéthique du 17 mai à Menou

La rencontre de ce jeudi, annoncée lors d'un précédent article (lien), cherchait à susciter la réflexion des très nombreuses personnes présentes sur : faut-il vraiment légiférer sur tous les points soumis par États Généraux de la bioéthique au questionnement de chacun ? (Cf. pages précédentes du blog...).

Le P. Jaques VERSINGER a déroulé chacune des propositions soumises à tous les citoyens et à leurs représentants élus qui voteront la prochaine loi de bioéthique. Chacune d'entre elles appelle une réponse légale afin d'apporter un cadre aux progrès des sciences et s'adapter aux attentes de notre monde en constante évolution (ce qui était impensable hier est déjà réalisable aujourd'hui...). Mais  cette légitimité ne serait-elle pas un appel d'air à toutes les dérives imaginables et à la revendication du droit à les voir appliquées et financées ? (toutes ces possibilités deviendraient légales, chacun aurait droit à y prétendre quelles qu'en soient les conséquences humaines, sociales, spirituelles...).
Dès l'instant où les progrès des sciences seraient gravés dans le marbre de la loi, ils deviendraient un droit légitime. Or,  les lois ne sont pas faites pour régler TOUS les problèmes individuels.

Après quelques échanges sur les 8 premières propositions avec les personnes présentes, le P. Jacques VERSINGER a guidé notre réflexion sur la neuvième qui avait été le plus choisie lors de l'enquête préparatoire : "Comment aider et accompagner au mieux les patients en fin de vie, en tenant compte de la diversité des situations? Euthanasie et soins palliatifs."

L'homme est-il fait pour donner la mort ou pour donner la vie ? Peut-on décider du jour et de l'heure de sa mort ? Et où se situe la limite entre ce qui est juste et ce qui est coupable ? La présentation de situations que chacun a pu vivre ou rencontrer a  permis à l'assistance de toucher du doigt la difficulté à donner un cadre légal à de si grandes et graves questions pour la personne humaine.



Le P. Jacques VERSINGER nous invite alors à lire la déclaration de la Conférence des Evêques de France du 22 mars 2018 (lien) : " Fin de vie : oui à l’urgence de la fraternité ! ".

Après des échanges nourris et contradictoires sur cette question, il nous rappelle que tous les cas particuliers ne doivent pas se transformer en lois générales.

Pour clore cette rencontre riche en interrogations et réflexions, le P. Jacques VERSINGER rappelle que chacun d'entre nous a trois lois : la loi française, la loi catholique et sa conscience.
"Liberté, Egalité et Fraternité" écrits au fronton de nos lieux publics sont des projets et non des obligations.

Le P. Joël MORLET remercie le P. Jacques VERSINGER d'avoir éclairé notre réflexion sur un sujet tellement sensible.

Menou Laurent (texte et photos)